Blablabla

Discussions sur tout et rien, blablas, ragots, commérages, confidences, bavardages, débats, et.c...


    On a forcément des défauts.

    Partagez
    avatar
    Claude
    Admin

    Messages : 1864
    Date d'inscription : 04/07/2010
    Age : 65
    Localisation : Le Mans

    On a forcément des défauts.

    Message  Claude le Dim 25 Juil - 10:26

    Hier Sylvain et Valentine ils m'ont dit qu'ils étaient contents de me connaître, mais ils ne connaissent pas mes défauts, sinon, peut-être que ça ferait évoluer leur sentiment. Alors ce sujet, c'est pour mettre ses vrais défauts, afin que l'image soit plus exacte. Vous êtes pas obligés ! ( attention, ce sujet n'est pas un confessionnal ou il faut faire mea culpa, pas de masochisme ici ! )
    Défaut N°1 : de très loin, la paresse chronique au stade terminal. Ca a toujours fait le désespoir de tout le monde, au boulot c'étaient mes chefs, mes collègues, à la maison c'était mes compagnes. Et celles qui m'aimaient sincèrement elles disaient : " Tu me rends paresseuse, à force... " Jamais pu me décrotter de la paresse immense qui m'habite depuis l'enfance. Le premier jour que j'ai travaillé, j'ai pensé à la retraite, je n'avais que cet objectif et j'y ai pensé, et c'est pas du baratin, au moins chaque jour. Je n'oublierai jamais ce dernier jour de travail, à 16 h 3O, je me suis enfui de l'école pour toujours sans me retourner, mon coeur a explosé de joie et depuis je me vautre dans la paresse comme dans une piscine de champagne. Tous les jours j'y pense, à ce bonheur de ne plus avoir d'obligations, pouvoir glander... Mais c'est quand même un défaut, car par exemple si un copain déménage, je lui dis " Compte pas sur mon aide ", il le sait, je vais au pire transporter trois bouquins dans le camion, ma présence serait symbolique et ça démoralise tout le monde. Je me méfie de façon paranoïaque de toute personne qui cherche à me faire faire un petit travail, une tâche du quotidien, je les évite ces gens-là et si je suis pris dans un groupe à corvées ménagères, je me dispute avec tout le monde parcequ'ils voient très vite que j'ai des évitements, de longs séjours aux chiottes pendant la vaisselle, et.c. Et ça c'est mal vu.
    J'ai rompu une relation parceque le gars, il te recevait chez lui et après le repas tu te payais à toute vitesse la vaisselle, il passait les assiettes mouillées tellement vite que je n'avais pas le temps de les essuyer alors ça tombait et ça cassait. Je n'aime que les maisons où il y a un lave-vaisselle.
    Je n'aime pas voir quelqu'un travailler ou s'activer près de moi, ça fait comme quand on met une musique trop fort, ça me gâche ma paresse.
    En plus, les courageux, ils font tout le temps la morale et on ne peut rien leur répondre, ils ont plein d'arguments culpabilisants et utilisent les paresseus comme faire-valoir.
    Cathy c'est une grande courageuse, elle est tout le temps active, elle te retourne un terrain en un rien de temps, ça me stupéfie. Je lui dis " Heureusement que tu n'es pas comme moi ! ". Mais Cathy elle connaissait ma réputation avant de m'épouser et elle s'en fout de ma flemme maladive...Le seul truc que je fais dans une maison, c'est les courses et les repas, mais ça ne me demande aucun courage, c'est une sorte de loisir, pour moi. Mais s'il fallait faire un effort, y'aurait plus personne !
    Ma hantise, c'est le type qui tombe en panne au milieu de la rue et il faut pousser sa voiture. Ca me met de mauvaise humeur pour trois jours.
    Me prends pas comme associé dans ta boîte, Valentine ! Et ne m'emmène pas chez les agriculteurs au petit matin, Sylvain ! Ratus, ne me fais pas venir à la SNCF !
    avatar
    ratus

    Messages : 630
    Date d'inscription : 04/07/2010
    Age : 43
    Localisation : normandie

    Re: On a forcément des défauts.

    Message  ratus le Lun 26 Juil - 17:48

    on a tous des qualité et des défauts mais je crois c'est au autre d'en parlé pas a nous de s'auto debité en flagellation ni au contraire a se rependre en satisfaction...

      La date/heure actuelle est Lun 22 Oct - 14:48